Se préparer à la Omra

Quand on aime vraiment quelqu’un, on veut tout savoir de lui. Où il est né, quand, quelle a été sa vie… Puisque j’aimais le Prophète, je ressentais une joie immense à l’idée qu’un jour je me rendrais là même où il avait vécu, là même où tout avait commencé…

Le Messager est né à La Mecque et mort à Médine ; ces deux villes sont donc les lieux de la dernière révélation divine. J’avais lu sa biographie et, à travers elle, m’étais beaucoup attachée à ces terres saintes. Mes yeux et mon coeur voulaient découvrir ces endroits extraordinaires, et sacrés. C’était décidé : je m’envolerais vers ces lieux chargés d’histoire.

Les billets ont donc été réservés pour le 8 mai 2011. Je me préparais à accomplir la Omra, qu’on appelle aussi le « petit pèlerinage ». Il faut savoir que les musulmans distinguent le Hajj (grand pèlerinage) de la Omra.

Le Hajj est le cinquième pilier de l’Islam. Il s’effectue le douzième mois du calendrier lunaire selon un rituel spirituel et gestuel précis et ce, pendant plusieurs jours, tandis que la Omra est un rituel qui se pratique à n’importe quel moment de l’année, qui ne dure que quelques heures. On peut l’accomplir plusieurs fois par an. C’est ce que je m’apprêtais à faire.

Avant de voler en direction de La Mecque, en Arabie saoudite, j’avais mis un point d’honneur à me renseigner un maximum sur ce voyage… J’avais beaucoup lu sur la Omra, sur son accomplissement et sa signification. J’avais fait de nombreuses recherches pour comprendre ce qui m’attendait sur place. Malgré tout cela, je m’orientais vers l’inconnu. Alors oui, l’avion avait une destination ; oui, j’avais réservé une chambre d’hôtel mais, malgré tout, c’était un envol vers l’inconnu.

J’en avais parcouru, des kilomètres, dans les airs, sur des terres jusque-là étrangères, j’en avais fait des voyages loin de chez moi et ô combien ! Des voyages pour me reposer, des voyages professionnels, à l’occasion d’une tournée de concerts, des voyages pour le plaisir… Mais cette fois la situation était différente. J’allais voyager pour autre chose que pour mon plaisir, pour la musique ou pour un quelconque kif mondain. Cette fois, je partais vers un ailleurs dont je n’attendais ni luxe ni tourisme. Je me préparais à vivre un grand dépaysement spirituel, à rencontrer des musulmans venus de tous les coins et recoins de la planète ! J’allais faire l’expérience du dépouillement complet, d’une certaine proximité avec l’histoire et, surtout, me rapprocher de mon Seigneur.

Si je parle d’une « certaine proximité avec l’histoire », c’est parce que j’allais marcher parmi des milliers de croyants sur les pas des Prophètes. Les Prophètes ! Les élus de Dieu, ces hommes qui ont vécu dans Sa lumière et appelé à suivre Son chemin dans la patience et l’humilité.

D’ailleurs, pendant le Hajj, le grand pèlerinage, je découvrirais la mosquée d’Al Khayf au sein de laquelle ont prié soixante-dix Prophètes, dont Moïse que la paix de Dieu soit sur eux tous.

L’histoire. Je cheminais vers Dieu ; un rapprochement par le coeur car, désormais je le savais, c’est par mon coeur que je cheminais vers Lui. J’avais compris qu’on pouvait conseiller le bien, qu’une main pouvait donner aux pauvres, qu’un front pouvait se prosterner… Seulement, tous ces gestes ne valent que si le coeur est humble et empli d’amour, d’espoir et de révérence pour Son Seigneur. J’aspirais sincèrement à mettre en pratique cette parole magnifique du Prophète Mouhammed :

« Allah ne regarde pas vos apparences et vos corps mais Allah voit vos coeurs et ce que vous faites. »

Au cours de ce voyage, je partais pour libérer mon coeur de toutes ses maladies, que le succès et l’ego avaient nourries. C’était loin d’être gagné ! Mais avec l’aide de Dieu, j’étais confiante, tout me paraissait possible.

J’étais donc sur le départ, gonflée d’espoir et d’excitation à l’idée d’accomplir ce voyage spirituel, et pour moi inédit. À travers mes livres religieux, je m’étais familiarisée avec Médine et La Mecque mais j’avais hâte de fouler pour de vrai la terre que le Prophète avait lui-même foulée jadis ; de prier dans la première mosquée qui a été construite lors de son arrivée à Médine… De parcourir ces lieux qui, au VIIe siècle, ont accueilli la naissance de l’Islam…

J’étais émue et à la fois très concentrée ; je considérais ce périple comme une chance formidable.

Pendant que je préparais mon voyage depuis la France, beaucoup de lectures m’avaient interpellée et m’avaient fait réfléchir sur la profondeur de ce que j’allais réaliser. C’est pourquoi, de lectures en échanges, je m’étais promis de ne pas accomplir la Omra en touriste mais au contraire de m’élever spirituellement.

Souvent, le voyage est associé à la détente, à la consommation de biens et de plaisirs. Celui-là s’annonçait être un véritable détachement du matériel : voyager pour se rappeler sa condition de créature de Dieu, sa petitesse dans la foule et pourtant sa proximité avec un Seigneur qui ne détourne jamais Sa vue de nous.

4 Commentaires :

  1. avatar
    houari
    6 h 51 min - 21 février 2020 / Répondre

    Mashallah Allah y affdek
    Je demande à Allah le Tout-puissant de nous accorder une bonne fin et de soulager nos poitrines et de nous inspirer de la sagesse et de nous pardonner tous. 
    Merci pour tout ce que tu fais qu’Allah te préserve.🤲💪
     

  2. avatar
    Samira
    15 h 04 min - 21 février 2020 / Répondre

    Allahoumabarik beau témoignage. Qu Allah m accorde un jour ce voyage.

  3. avatar
    Nadia
    16 h 24 min - 21 février 2020 / Répondre

    Waouh que de émotions dans ton descriptif ! Quel joli voyage de la rencontre avec soi et son Créateur, je reste convaincue qu Allah est à l’image de ce que nos cœurs sont, oui la bonté du cœur est importante. Je suis également ravie de ce projet et qui sait un jour en faire partie, c est mon souhait en tout cas inchaAllah

  4. avatar
    Fezzai naziha
    21 h 05 min - 28 février 2020 / Répondre

    Salam aleykoum enfin de belle parole qui donne envie aussi de pouvoir réaliser un de mes plus beaux rêves inchallah ar même la omra reste un chère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *